Blog

Le Gobi est fabriqué en Tritan et ne contient pas de bisphénol A

  |   , Blog   |   9 Comments

Vous avez été nombreux (d’autant plus depuis que Gobi est passé dans le magazine de Greenpeace) a nous demander plus d’infos sur le matériau : nous avons tellement travaillé sur la recherche du matériau qu’on a négligé de communiquer quand nous l’avons trouvé. Voici réparation. Le Gobi est fabriqué en Tritan (dont le fabriquant est Eastman), un matériau qui ne contient pas de Bisphénol A et que nous avons notamment choisi pour les garanties qu’il apporte sur le plan sanitaire. Pour choisir le Tritan, nous avons travaillé avec la société d’éco-conception Mu http://cooperativemu.com/accueil.html, l’Ademe et avec Nhu Mai Trinh, docteur en pharmacie à l’UFR des sciences pharmaceutiques de Caen qui a écrit sa thèse sur les enjeux sanitaires des matériaux plastiques. Elle a réalisé pour nous, dans le cadre de l’étude d’éco-conception préventive, une liste négative de composés et additifs à éviter ou bannir, par principe de précaution, et pour le cas précis d’une bouteille réutilisable et lavable. Cette liste comporte 54 éléments, elle va donc bien au-delà du BPA. Nous avons ensuite soumis cette liste aux fabricants des matériaux que nous avions pré-selectionnés. Eastman a confirmé par un engagement écrit l’absence de l’ensemble de ces composés et additifs dans le Tritan, ils nous ont également transmis les résultats des tests de migration qu’ils avaient eux-même effectués et qui démontrent l’inertie du matériau (pour ceux qui ne sont pas familiers de ces termes, cela signifie que les labos n’ont pu détecter aucun « transfert » du matériau vers l’eau). Nous avons nous-mêmes fait réaliser des tests sur matériau neuf et en simulant 2 ans d’utilisation et lavages réguliers qui ont conclu aux mêmes résultats. Toutes ces études et tests ont été encadrés par notre société d’éco-conception et nous avons régulièrement rendu compte de nos démarches et résultats à l’Ademe qui a co-financé l’étude.   En plus des qualités sanitaires du Tritan, nous l’avons choisi parce que nous avons eu accès aux données détaillées d’analyse de cycle de vie sur le plan environnemental, parce qu’il est résistant, passe au lave-vaisselle, ne retient pas les odeurs et ne jaunit pas. Le Tritan est agréé au contact alimentaire depuis le début de l’année 2011 en Europe et depuis plusieurs années en Amérique du Nord.

9 Comments
  • Caroline | Oct 11, 2011 at 21 h 26 min

    Merci pour ces précisions. Il est toujours difficile de comprendre ce que disent les fabricants. Votre expérience et votre patience aident a la clarification.

  • Pelagie | Oct 26, 2011 at 13 h 25 min

    Et pourrait-on avoir la « liste négative de composés et additifs à éviter ou bannir, par principe de précaution »?
    Pourquoi cela serait plus « safe » qu’une bouteille plastique type PET?
    merci de votre reponse

  • Florence - Gobilab | Oct 27, 2011 at 15 h 05 min

    Bonjour Pélagie,
    La liste négative qu’a réalisée Nhu Mai Trinh pour nous n’a pas vocation à être diffusée, c’est un document de travail destiné à éclairer nos choix pour le cas spécifique du Gobi. Elle aurait certainement été différente si nous avions travaillé sur un contenant à usage unique qui ne pose pas le même type de questions et contraintes. Nous avons déjà mis Nhu Mai en relation avec des ONG qui travaillent sur la thématique des risques matériaux afin que d’autres collaborations se créent.
    Concernant le PET et rPET, c’est une piste que nous avions évoquée mais qui a été écartée pour des raisons de performance technique (en particulier la résistance au lave vaisselle), et également parce que des études existantes, même s’il y a débat, laissent présager d’un risque sanitaire potentiel associé au PET. Les débats sur cette question sont vifs et en ce qui nous concerne nous avons appliqué le principe de précaution.

  • Christelle | Fév 9, 2012 at 10 h 25 min

    Bonjour, je vous fécilite pour l’intérêt que vous portez aux tests sur ces produits ( cf composant ;migration, etc). Je me pose une question quant à au côté transparant de la gourde. outre son côté ‘ rassurant’ ( on y voit les éventuels dépôts à laver), je m’interroge néanmois sur la fiabilité du matériaux en cas d’exposition de la gourde au soleil ( exemple : dans une voiture durant l’été) : la non-migration est-elle bien exclue dans ce cas là également? merci d’avance pour votre retour.

    • florence | Fév 16, 2012 at 11 h 52 min

      Bonjour Christelle,
      Merci pour votre message, j’ai pris le temps d’en rediscuter avec les experts qui nous ont accompagn

  • BOTHEREAU | Avr 19, 2012 at 8 h 17 min

    Bonjour,

    Pouvez-vous expliquer la signification des informations incritent sous le Gobi : le triangle avec le chiffre 07 et BPA FREE

    • florence | Avr 19, 2012 at 11 h 18 min

      Bonjour Bruno,
      Le chiffre 07 correspond à la catégorie « other » (« autre ») dans la classification des matières plastique dans laquelle sont rangés des dizaines de matériaux qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Le Tritan, matériau dans lequel est fabriqué le Gobi est une matière innovante qui a été rangée dans cette catégorie. Nous avons précisé à côté de ce sigle « BPA free » qui signifie « sans Bisphénol A ». Le Bisphénol A est un perturbateur endocrinien identifié depuis plusieurs années comme potentiellement nocif et très récemment interdit dans les contenants alimentaires. Par rapport au décalage qui existe toujours entre les premières alertes et une interdiction sur ce type de problématique, nous avons demandé à une chercheuse, avant de choisir le matériau du Gobi, de dresser une liste de tous les composés et additifs qui ne sont pas interdits ou classés comme nocifs aujourd’hui mais sur lesquels existent des doutes ou des débats. Nous avons appliqué le principe de précaution et en nous interdisant tout matériau contenant un composé de cette liste.
      Au plaisir de vous donner plus d’informations,
      Florence.

  • JP | Juil 23, 2013 at 15 h 34 min

    Bonjour,

    avez-vous des solutions pour la récupération des déchets de production ?

    • florence | Juil 23, 2013 at 16 h 36 min

      bonjour,
      Nous récupérons les déchets de production, rebroyons et fabriquons d’autres produits. N’hésitez pas si vous avez d’autres idées à nous proposer.