Blog

Capture-d’écran-2013-08-27-à-10.03.22-300x70

La communication & le développement durable…

  |   , Blog   |   No comment

Retour de Bordeaux, de la 11ème édition de l’université d’été de la Communication pour le Développement durable, organisée par l’ACIDD dans une ambiance studieuse et chaleureuse. Au-delà des échanges riches et d’un programme assez copieux, quelques éléments tirés d’un rapport d’étonnement de Valérie Martin, la directrice du département de l’information et de la communication de l’ADEME :

– Les modifs de comportement difficiles à mettre en oeuvre (surtout si contraire à l’intérêt imdiv) – En 2020 les Français : (Etude Ipsos) : – – ne veulent pas sacrifier leur quotidien à un futur horrible) – – santé enjeu majeur – – éloignement du collectif, recentrage sur l’individuel – – c’était mieux avant – – plaisir de court-terme ma priorité – – cocooning, sphère, jouissance immédiate – – besoin de communauté / famille, voisins, amis – – réponse à l’aspiration au bonheur par la consommation De plus, la communication seule ne peut pas changer les comportements, mais peut modifier les perceptions Cela étant, dans un contexte économique dur (prix de l’énergie) certains comportements peuvent changer Le changement ne se décrète pas mais s’accompagne. Les publics sont très variés / très divers, ce qui rajoute un peu de difficulté. –> processus de changement vont être longs et complexes ! (stratégies du pied dans la porte) on va devoir sensibiliser le « ventre mou » stratégie nudge – « coup de pouce » – changt de comportement, sans être culpabilisant (un peu comme le fait KOOM, ndlr) mise en avant de l’exemplarité importance de montrer que chacun peut agir simple, efficace, et RENTABLE langage simple et accessible Enjeu majeur COACHING (mais coût humain) (coût de formation pour rendre les formateurs crédibles) type REUNION TUPPERWARE Evaluation des résultats est fondamentale, le suivi dans le temps est majeur Enjeu : faire perdurer les comportements durables / Echelle : le territoire (à caractériser) le bénéfice de la vie meilleure est à saisir dès aujourd’hui. Solutions : collaboratives via les NTIC qui permettent ! On a pas un mais des publics, on doit faire du sur-mesure. « CITER POUR INCITER« 

L’appropriation passe par la transmission. Selon moi, un bon moyen serait de développer la re-transmission :
très vite, former l’apprenant…à devenir formateur lui-même. Et favoriser des stratégies de pair à pair, en complément des stratégies top-down classiques, où le formateur recrute dans son entourage proche (famille, amis, travail). La gamification peut permettre de valoriser le comportement vertueux du formateur « pair à pair » – par des méthodes pyramidales par exemple (constitution d’équipes ou chacun recrute un autre qui recrute un autre qui…). Cette approche permet une diffusion peu chère des savoirs, des réflexes, des habitudes, et un renforcement lors de la rencontre formateur/formé dans un cadre non institutionnel.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.