5 idées à mettre en place avec vos collaborateurs pour la SEDD en entreprise

Lecture  11 min.
✨ Changer

La Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) se tient cette année du 18 septembre au 8 octobre. Un temps fort pour aider vos collaborateurs à comprendre que toutes les actions comptent, y compris nos petits gestes de tous les jours, pour transformer en profondeur nos sociétés et nos entreprises. Et c’est l’occasion d’engager vos salariés via des ateliers, des activités, des conférences, des discussions, des actions autour de l’eco-responsabilité, pour voir ensemble le monde en couleurs durables !

La SEDD, ça sert à quoi, déjà ?

Il est parfois facile d’oublier l’importance de certains acronymes qui font la une des actualités. Parmi ceux-ci, la SEDD, ou Semaine Européenne du Développement Durable, mérite toute notre attention. Mais pourquoi, au juste?


La Semaine européenne du développement durable a lieu cette année du 18 septembre au 8 octobre et a toujours pour but de promouvoir le développement durable dans toute l’Europe.


Rappelons-nous, d’abord, de la genèse de ce projet. En 2015, les 193 États membres des Nations Unies se sont mis d’accord sur un programme ambitieux : les 17 objectifs de Développement Durable (ODD). 

Les 17 Objectifs de Développement Durable
Les 17 Objectifs de Développement Durable

Des objectifs qui englobent une multitude de préoccupations, de la lutte contre la pauvreté à la protection de la vie aquatique, en passant par l’éducation de qualité pour tous.


La SEDD, dans ce contexte, est une initiative pour mettre en lumière ces objectifs et sensibiliser la population européenne à leur importance.


Pendant cette semaine, diverses actions, événements et discussions sont organisés afin de promouvoir une Europe plus durable et consciente de ses responsabilités face aux défis planétaires.


C’est un moment pour rappeler à chacun que chaque geste compte et que, collectivement, nous avons le pouvoir d’orienter notre avenir vers un horizon plus durable et solidaire.

De l’importance de la SEDD (et de la suite) pour les entreprises

Alors qu’une vraie prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux est en cours au sein des organisations, la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) se présente comme un marqueur essentiel.


Pour les entreprises, participer activement à la SEDD n’est pas une simple démarche ponctuelle, un événement isolé dans leur calendrier annuel. C’est une belle invitation collective à s’engager, à intégrer profondément ces objectifs dans leur stratégie globale.


Pour tous, l’enjeu est de taille : garantir non seulement la pérennité de l’entreprise, mais aussi contribuer de manière responsable à un avenir durable pour la société dans son ensemble.


L’engagement pris pendant la SEDD peut ainsi être le point de départ d’une mobilisation continue, d’une véritable transformation orientée vers le bien-être des salariés et la préservation de notre planète.


Et pour partir du bon pied, Gobi vous donne quelques idées pour bien profiter de cette SEDD 2024 !

Idée SEDD n°1 : Conférence / discussion sur le numérique responsable

Le numérique responsable, on en entend souvent parler mais on ne sait pas toujours de quoi il s’agit exactement.


Il ne suffit pas de supprimer ses mails régulièrement pour entrer dans un process de responsabilité numérique. Car, ici aussi, les enjeux environnementaux sont vraiment importants.


Selon une étude de l’ARCEP sur L’empreinte environnementale du numérique en 2022, le numérique représente aujourd’hui 3 à 4 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde et 2,5 % de l’empreinte carbone nationale

Sensibiliser et discuter avec ses salariés autour des réalités d’un processus de numérique responsable peut, par exemple, passer, lors la SEDD, par une conférence menée par un spécialiste autour de documents comme le rapport de l’ARCEP pour un numérique soutenable.


Ce document propose alors des idées constructives de discussion et d’ateliers  tels que :

  • Adapter les pratiques commerciales
  • Lutter contre les obsolescences pour un numérique durable
  • Choisir nos réseaux pour un numérique soutenable
  • Penser les services et contenus numériques pour un numérique soutenable
  • Façonner les réseaux pour un numérique soutenable
Pour un numérique soutenable

Organiser des conférences ou des discussions autour de ces sujets avec ses salariés permet de mieux comprendre, par exemple, l’importance de la réduction de l’utilisation de la DATA, de l’utilisation de matériaux durables pour la fabrication de matériel informatique, de la conception de sites Web et d’applications avec une empreinte carbone minimale.

Et comment agir sur le long terme autour du numérique responsable ?

Comment passer à l’action après les bonnes résolutions de la SEDD ? En choisissant des partenaires engagés et des projets forts en sens.


Proposez, par exemple, à vos collaborateurs de s’essayer au Digital Clean Up Challenge, un template inspiré du Cyber World CleanUp Day, à l’initiative de World CleanUp Day France et l’Institut du Numérique Responsable. En équipe, ils pourront tenter de relever divers défis éco-responsables (en nettoyant leur ordinateur, leur téléphone, leur boîte mail et leurs réseaux sociaux).


Il est également possible de reprendre en main votre consommation mobile avec des opérateurs mobiles engagés comme Telecoop


Pourquoi ne pas essayer de lutter, pas à pas contre l’obsolescence programmé e en choisissant des fournisseurs d’appareils électroniques éco-conçus comme Commown


Ou de faire appel (comme le fait Gobi pour son assemblage, par exemple) à des organismes de promotion de l’insertion par des activités solidaires à forte portée sociale et environnementale (recyclage et lutte contre la fracture numérique par la revalorisation d’ordinateurs) comme les ateliers ASF du groupe ARES.


Autre idée pour plus de numérique responsable dans le quotidien de son entreprise : opter pour une agence numérique responsable comme la coopérative des internets

Idée SEDD n°2 : Atelier “cuisine” autour de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Selon un récent rapport de l’ADEME, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an, 30 kg par personne et par an de pertes et gaspillages au foyer (dont 7 kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés).


Dans le cadre de la SEDD, il est possible de faire appel à des professionnels du sujet qui pourront faire une première sensibilisation, via des atelier s (comme ceux de pro-portion) autour des déchets alimentaires évitables et non évitables, la production, la conservation des produits, le gaspillage en restauration collective, la gestion de nos restes alimentaires.


Et pour des échanges encore plus concrets, pourquoi ne pas opter pour un atelier de cuisine qui permettra aux salariés de comprendre comment réduire leurs déchets à chacun de leurs repas ? Les secrets de Charly (prestataire d’animations et de contenus développement durable) propose, par exemple, des moments de partage autour du zéro déchet , de la cuisine « apéro » éco-responsable…


Et à la fin de l’atelier, offrir une gourde Gobi personnalisable pour limiter au maximum l’utilisation du jetable vous permettra de marquer les esprits tout en valorisant la participation de chacun à l’effort global.

Gourde Gobi indoor bleu  nuit

Agir après la SEDD : dire non au jetable et au gaspillage alimentaire

La fin du jetable est en route… Dans les espaces de restauration rapide depuis le 1er Janvier 2023 et de plus en plus d’entreprises s’y mettent aussi.


Comment réduire l’utilisation des contenants jetables à l’échelle d’une entreprise, sur toute l’année ? En sensibilisant vos salariés au coût environnemental de la vente à emporter : plus de 4,3 millions de tonnes de déchets sont générés par la restauration rapide.


En poussant vos équipes à préparer leur déjeuner à l’avance, à utiliser des gourdes, des boîtes à repas (vous pouvez leur offrir, à l’occasion de la SEDD, une lunch box et des couverts nomades Gobi). Mais aussi en adoptant le système de consigne ou en mettant à disposition de la vaisselle commune…


Et pour aider vos collaborateurs à manger mieux, vous pourriez proposer à vos salariés des paniers légumes “cabossés” livrés directement dans votre entreprise, par une société comme Benebono !

Idée SEDD n°3 : Participer à un challenge solidaire pour des associations comme Ocean No Plastic, Surfriders…

Proposer un challenge solidaire pendant la SEDD permet de souder les équipes autour d’un projet commun qui a du sens. Il existe de nombreux challenges, portés par de nombreuses associations.


Par exemple, Treely propose un challenge de reforestation. Le principe : pendant 10 jours, l’organisme va proposer aux salariés des sorties et activités tournés autour de leur lieu de travail (circuits touristiques, randonnées, lieux insolites…) et plus ils marcheront, plus on plantera d’arbres. Un challenge à la fois écologique et bon pour la santé de vos collaborateurs !


Autre idée possible se rapprocher d’associations qui aident à organiser, régulièrement, des challenges de “dépollution” des espaces publics comme Le No Plastic Challenge ou les opérations de la fondation Surfrider (que Gobi soutient via le 1% pour la Planète).


Autre opération dont vous pouvez vous inspirer et qu’il est possible de mettre facilement en place toute l’année, pour appuyer encore plus sa politique RSE : la charity week, nommée parfois « community day » ou « journées solidaires ». Au sein du groupe SEB, par exemple, il a été possible dès 2019 de s’inscrire sur une journée de travail pour faire du bénévolat (collectes et distributions de denrées alimentaires, ateliers de cuisine, vente de gâteaux au profit d’associations, journées de sensibilisation à la lutte contre l’exclusion…).

Idée SEDD n°4 : Eco-escape game & enjeux environnementaux

Apprendre par le jeu, on le sait depuis longtemps, cela fonctionne beaucoup mieux. 😉

Alors, profitons de la SEDD pour s’amuser entre collègues autour de sujets sérieux, comme ceux de l’éco-responsabilité.


Connaissez-vous les éco’scape game ? Ce sont des escape games, disponibles sur la France entière, spécialement créés autour de thématiques environnementales.

  • Dynameet propose eco’scape game sur les enjeux environnementaux d’aujourd’hui, qui permet de “partir en immersion dans une ville qui semble avoir réussi le pari de la transition écologique.”
Jeu Dynameet
  • L’association G-ADDICTION a créé des espace games citoyens autour de l’environnement mais aussi autour des enjeux de l’égalité hommes-femmes, de la lutte contre le racisme et l’illettrisme.
  • La fondation Surf Rider a, elle, inventé un espace game écologique en extérieur (sur le bassin d’arcachon) animé par un guide naturaliste.

Autant d’idées dont inspirer pour trouver l’eco’scape game qui vous correspond.

Idée SEDD n°5 : Atelier “mesure de son impact déchet” et explication de comment y remédier, concrètement

Savez-vous combien vous “pesez” en termes de déchets ? 

Afin de mieux comprendre quel est l’impact environnemental de chaque salarié mais aussi de toute l’entreprise, il existe des ateliers comme le bien nommé 2Tonnes (que les équipes de Gobi ont essayé et validé !).


Ici, en 3 heures et en petits groupes, on se projette jusqu’en 2050, pour découvrir les leviers individuels et collectifs (important !) de la transition bas carbone, et identifier le rôle que l’on souhaite y jouer.

Atelier 2 Tonnes

Chouette Impact a également une large offre d’ateliers autour du zéro-déchet, de l’empreinte carbone, des énergies… mais aussi des escape game comme cette Mission Zero Impact qui vous feront découvrir comment minimiser votre impact tout en vous amusant : suivez les traces d’un vélo et de sa cycliste, qui vous emmèneront sur leur trajet, et vous montreront comment réduire les déchets en voyage.


Et parmi les ateliers inter-entreprises qui peuvent apporter beaucoup à vos équipes, ceux de la Fresque du Climat permettent de comprendre le fonctionnement du changement climatique et les leviers à activer dans le cadre professionnel, avec des intervenants agréés par l’association, experts des enjeux de transformation et des méthodes d’intelligence collective en entreprise.


La Fresque se décline d’ailleurs sur d’autres sujets tous aussi passionnants : biodiversité, océane, alimentation… et même la Fresque du plastique que nous avons fait avec grand intérêt chez Gobi !

Idée SEDD n°6 BONUS : Et si on agissait concrètement, toute l’année !

Au-delà de la simple sensibilisation lors de la SEDD, il est essentiel de mobiliser et d’impliquer vos salariés au quotidien. Et d’incarner ces valeurs au sein de votre entreprise, tous les jours. En matérialisant cet engagement par des actions tangibles et engageantes pour tous les salariés.


Un geste aussi simple que de fournir à vos employés des gourdes ou des tasses réutilisables, par exemple, permet de réduire l’utilisation de bouteilles d’eau jetables et de gobelets en carton. C’est un symbole fort qui met en avant votre volonté d’agir pour un environnement plus durable.


Mais attention, des gourdes, oui, mais pas n’importe lesquelles, si on veut vraiment un impact ! Des gourdes éco-conçues, dont l’impact environnemental a été réellement mesuré et réduit au maximum, on vous montre ? 😄


D’autres initiatives peuvent être envisagées :

  • Offrir une demi-journée de bénévolat mensuelle avec l’organisation ou les investir dans des défis éco-citoyens, via la plateforme Vendredi, par exemple.
  • Instaurer des routines de tri plus respectueuses de l’environnement,
  • Ou demander à chaque département / chaque service / chaque équipe un bilan RSE en leur attribuant un budget, assorti d’un plan d’action précis.
  • Pourquoi ne pas également lancer une newsletter interne axée sur la RSE afin de mettre en lumière les efforts de l’entreprise, de donner des astuces et de partager les succès ?
  • Et favoriser la mobilité douce en proposant des aides ou des solutions alternatives pour les déplacements (comme les vélos en libre service, le covoiturage…) pour renforcer l’engagement quotidien. Car il est essentiel d’aller au-delà de la simple notion de « passage à l’action » et d’ancrer de nouvelles pratiques au cœur de la vie de l’entreprise.
  • Enfin, au niveau plus global de l’entreprise, on peut acheter en re-conditionné tout son matériel numérique chez Ecodair , Rzilient ou Fleet. Et on donne ce qu’on utilise pas (chez Wee Fund, par exemple) !

Alors, vous êtes prêts pour une SEDD qui bouscule positivement ?

Let
Tags de cet article
✨ Changer
PAR ICI LES BONNES NOUVELLES
Pas de pollution de boite mail, juste 5 min de lecture inspirante chaque mois !
HOP LA NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
A LIRE EGALEMENT
Comment organiser la distribution des Gobi en entreprise ?
Lire la suite
Comment personnaliser ses produits Gobi ?
Lire la suite
Gobi accompagne les étudiants vers un sport durable
Lire la suite