Retour d’expérience des festivals qui testent le réutilisable et la consigne avec Gobi

Lecture  4 min.
💪 Agir

Chez Gobi, nous cherchons constamment à accélérer la transition du jetable vers le réutilisable. Après nous être concentrés sur les organisations de toutes tailles, puis sur le monde du sport, nous avons souhaité proposer notre expertise au secteur de l’événementiel, notamment à un format qui nous tient à cœur : les festivals.

Cette année, nous avons accompagné :

  • « Nuits sonores » à Lyon,
  • « Beauregard » à Hérouville St-Clair,
  • « Terre sauvage » à Névache,
  • « Pete The Monkey » à Saint-Aubin-sur-Mer
  • « Agir pour le vivant » à Arles.

On vous raconte comment ces expériences se sont déroulées ?

gourde gobi original au festival nuits sonores
©Juliette Valero

1. L’usage unique n’est pas soutenable : les écocups en consigne : une première étape

D’après le rapport du ‘‘ Shift Project – Décarbonons la culture ‘‘, le transport et l’alimentation sont les principaux vecteurs d’émissions de CO2 lors des festivals. En parallèle, la gestion des déchets est également une problématique importante et récurrente lors de ces rassemblements à grande échelle.

En moyenne un festival représente 1 kg déchets par personne, soit entre 50 tonnes et 100 tonnes de déchets en quelques jours. Pour les festivals les plus avertis, ils génèrent 0,5 kg de déchets par personne.

(Source : émission Les festivals face aux enjeux environnementaux )

En France, nous avons eu la chance de voir l’émergence de l’éco-cup comme alternative à l’usage unique au cours des années 2010. Cependant, cette solution ne fonctionne que si les objets ne sont pas personnalisés pour l’événement (date, logo, programmation…). Sinon, cela les rend obsolètes pour les éditions suivantes. À ce jour, il est impensable de réutiliser un écocup qui fait la promotion d’un autre événement ou d’une édition antérieure.

Encore plus pratique qu’une bouteille d’eau, le bouchon atypique de la gourde Gobi offre une meilleure prise en main. On peut également l’attacher à l’aide d’un mousqueton ou d’un cordon pour la transporter et ainsi danser librement. 

2. Contenants réutilisables : une victoire rapide

Gourdes Gobi Indoor au festival agir pour le vivant
©Benjamin Cayzac

Apporter sa propre gourde lors des événements devient de plus en plus courant. Le festival de musique We Love Green et Eau de Paris ont été des pionniers dans la démocratisation de cette mesure. Ils ont installé près de 200 fontaines à eau sur l’ensemble du site pour satisfaire les 30 000 festivaliers quotidiens. En 2022, les équipes organisatrices estiment que grâce à ces mesures, 250 000 bouteilles en plastique ont été évitées.

( Source : Paris Zéro Plastique )

3. Pour aller plus loin : la consigne

Investir dans une flotte de gourdes Gobi et mettre en place un système de consigne permet de réutiliser les contenants lors des prochaines éditions.

La solution de la Gobicarte (la carte en papier qui se glisse à l'intérieur de nos gourdes) permet de combiner utilité et personnalisation.

  1. Elle permet de véhiculer des messages , notamment d'indiquer le point de retour dans le cas d'une gourde consignée.
  2. Elle est  personnalisable selon l'événement et l'édition.
  3. Lors de l'édition suivante, il suffit simplement de remplacer la carte et non toute la gourde.
Gourde Gobi Original au festival Fnac live Paris

Déjà testée lors d’une compétition sportive (lors du tournoi de tennis de l’Open 6ème sens ), cette solution a été retenue par le festival engagé Pete the Monkey à l’intention des artistes. Cette initiative a été appréciée et la plupart des gourdes ont été rendues et seront réutilisées lors de la prochaine édition.


Nous avons eu le retour de Flore PENA Chargée de développement durable  (Pete the Monkey) :


« Le soir, les gourdes vides étaient récupérées sur les tables en arrière-scène, dans les loges dédiées aux artistes. Par la suite, elles étaient nettoyées et remises à disposition en arrière-scène de la main stage pour les prochains artistes. Il n’y a eu que des retours positifs des artistes à qui nous avons distribué les gourdes, saluant la démarche. Quelques personnes sont tout de même reparties avec. Il faut dire aussi qu’elles sont vraiment belles, ces gourdes Gobi ! »


C’est notamment grâce à ce type d’initiatives que le festival est labellisé et noté « Outstanding » par A Greener Festival (AGF). L’événement est également référencé parmi les festivals engagés mis en lumière par le média VERT.

Gobicarte Fnac live paris
©Mathieu Foucher
carte des festival green par vert le media

Pour aller encore plus loin : le cordon

Pour faciliter l'usage auprès des équipes en festival, nous avons mis au point un cordon qui s'adapte à toutes les gourdes Gobi. Accrochée en bandoulière, encore moins de risque de perdre sa gourde et un staff hydraté. Le must ? Il est fabriqué à partor de polyester recyclé issu de bouteilles plastiques. 

gourde en consigne avec cordon
©Alexandre Gliganic

Si vous souhaitez également que votre festival de musique soit écologique, nous vous conseillons vivement de consulter le livre blanc réalisé par Music for Planet , une association que nous soutenons également à travers le mouvement 1% pour la planète !


Un acteur qui réunit les professionnels de l'industrie de la musique, des experts de l'engagement environnemental, des entreprises et des particuliers. 


Bien sûr, n'hésitez pas à nous contacter pour mettre en place votre flotte de gourde 😉


Nous attendons vos emails : hola@gobilab.com 

Tags de cet article
💪 Agir
PAR ICI LES BONNES NOUVELLES
Pas de pollution de boite mail, juste 5 min de lecture inspirante chaque mois !
HOP LA NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
A LIRE EGALEMENT
Comment organiser la distribution des Gobi en entreprise ?
Lire la suite
Comment personnaliser ses produits Gobi ?
Lire la suite
Gobi accompagne les étudiants vers un sport durable
Lire la suite