Employeurs, employés : la transition environnementale se fait (au moins) à deux !

Lecture  5 min.
✌️ Entreprises


Dans notre sondage OpinionWay pour Gobi sur l’utilisation des gourdes et du jetable en France, il y a un chiffre qui nous a littéralement sauté au visage :  la moitié (51%) des Français.es ne savent pas ce qu’est la RSE . Et tenez vous bien – chères entreprises, ce deuxième chiffre est pour vous – 2⁄3 d’entre eux n’en ont même jamais entendu parler dans le cadre de leur travail. Gloups. La transition environnementale en entreprise a encore des progrès à faire. 

whaat

C’est un peu comme si tout un stade avait assisté au “3,2,1 partez” du siècle, mais qu’une bonne moitié des coureurs étaient restés sur place, atteints de surdité ou de crampes soudaines.

Chez Gobi, on est pourtant bien placé pour savoir que vous êtes de plus en plus nombreux, petites, moyennes et grandes entreprises, à vous engager dans une démarche de responsabilité sociétale. Bravo à vous !

Où est-ce que ça coince, alors ?

Certes, mettre en place une politique RSE, ce n’est pas exactement un sprint en ligne droite. Plutôt un ultra-trail. Mais tout se prépare, se découpe en petites étapes. Et surtout, le jeu en vaut infiniment la chandelle !

Commençons par faire le bilan : comment les employé.es et employeurs s’engagent-ils aujourd’hui dans la transition environnementale ?

Côté employés, les attentes en matière de RSE sont là

Recycler ses déchets, éteindre les lumières ou baisser les radiateurs d’un degré en hiver : les Français.es ont largement intégré les petits gestes du quotidien à la maison. Forcément, n’étant pas schizophrènes, ils ont une réelle volonté de voir leur entreprise s’engager à son tour. Par exemple, 77% attendent de la part de leur employeur qu’il facilite l’adoption de gestes concernant le réutilisable au travail. Eh oui, même si le terme RSE n'est pas forcément très bien compris, tout le monde a la transition environnementale en tête. 


Plus concrètement encore, les attentes principales des Français.es vis à vis de leur employeur en terme de RSE sont les suivantes :

  • mettre en place un tri/recyclage des déchets (56%)
  • réduire la consommation de papier (54%)
  • favoriser le télétravail (36%)
  • passer à l’énergie renouvelable (36%)

Des actions finalement assez simples à mettre en place, qu’en pensez-vous ? Voyons voir à présent quels sont les retours du terrain, dans les entreprises.

Les réponses côté entreprises, elles, laissent encore à désirer

Dans notre étude, nous avons creusé les sujets qui portent sur l’utilisation du jetable et du plastique. La petite obsession de Gobi depuis ses débuts en 2010.

Nous avons appris que 44% des Français.es utilisent encore quotidiennement des gobelets jetables en entreprise. En effet, seulement la moitié (52%) des employeurs ont supprimé les gobelets et bouteilles jetables. Alors que la législation interdit cet usage en entreprise depuis janvier 2021 !

bouteilles plastique

Pour ce qui est des gourdes – le meilleur moyen de réduire la consommation de gobelets en plastique – leur utilisation se heurte à un problème très concret : l’accès à l’eau potable via une fontaine ou bonbonne. Même si davantage de personnes aimeraient pouvoir utiliser une gourde sur leur lieu de travail, seulement 51% des actif.ves et étudiant.es ont ce type d’accès.

Enfin, concernant la pause déjeuner, plus de la moitié (59%) des Français.es achètent encore des repas ou plats à emporter vendus ou livrés dans des contenants jetables au moins 1,4 fois par semaine. La marge de progression est donc considérable.

Pourtant, la transition environnementale est LE levier de transformation par excellence pour les entreprises

C’est exactement le message que nous voulons faire passer dans cet article. Si les chiffres ne sont pas encore au rendez-vous, il ne tient qu’à nous, avec vous, de les faire bouger dans le bon sens. Pour une entreprise, le risque de l’inaction est aussi grand que l’est, inversement, le gain à s’engager pleinement en matière de responsabilité sociétale pour une transition environnementale en marche.


Cela implique de joindre les gestes à la parole. Aujourd’hui, 56% des Français.es perçoivent un réel décalage entre le discours de leur entreprise et la réalité. La communication devient alors un vrai terrain miné, où le spectre du greenwashing n’est jamais bien loin.


Le risque ne concerne pas seulement l’image renvoyée, mais peut aussi avoir un impact sur la motivation des salarié.es. Autrement dit : embarquer ses équipes dans les projets de transition environnementale est un excellent moyen de les motiver, de les souder et de les faire progresser sur un certain nombre de compétences. Les entreprises qui se sont lancées dans l’obtention d’un label peuvent en témoigner.


Et tout ça se joue aussi au quotidien : il est important d’incarner cette bascule - avec des produits réutilisables (forcément, ça nous connait chez Gobi avec nos gourdes et notre nouvelle Lunch Box), en choisissant du  matériel informatique de seconde main ou encore du mobilier de bureau reconditionné. Pour ce dernier point, on aime beaucoup ce que font adopte un bureau. Ils proposent d’aménager vos espaces professionnels en limitant votre impact, tout en faisant des économies. 

En conclusion

Les résultats de notre sondage OpinionWay pour Gobi révèlent un décalage significatif entre la perception et la pratique de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en France. Il est frappant de constater que la moitié des Français ne connaissent pas ce concept, et encore plus surprenant que les deux tiers n'en aient jamais entendu parler dans le cadre professionnel.


Pourtant, l'engagement croissant des entreprises dans des démarches de RSE et la transition environnementale est indéniable. Malgré les défis, mettre en place une politique RSE est essentiel, et les attentes des employés à cet égard sont claires. Les gestes concrets tels que le tri/recyclage des déchets, la réduction de la consommation de papier, ou la promotion du télétravail sont attendus et réalisables.


Cependant, du côté des entreprises, les réponses restent insuffisantes. L'utilisation persistante de gobelets jetables et l'absence d'accès à l'eau potable sur le lieu de travail entravent les progrès. Bien que la transition environnementale présente des défis, elle représente également une opportunité de transformation majeure pour les entreprises.

Il est crucial d'agir maintenant. L'inaction comporte des risques importants, tant en termes d'image que de motivation des employés. Les entreprises doivent aligner leurs actions sur leurs discours et impliquer activement leurs équipes dans cette transition environnementale.


Chez Gobi, nous sommes déterminés à soutenir ce changement. Que ce soit en lançant des expérimentations zéro-déchet, en partageant des success stories inspirantes, ou en fournissant des solutions concrètes, nous sommes prêts à accélérer ce mouvement ensemble. Le moment est venu de passer à l'action pour construire un avenir plus durable.

Le tournant, c’est maintenant

Nous voulons vous aider. Que vous ayez envie de lancer une expérimentation zéro-déchet lors d’un événement bien précis, de vous inspirer des success stories des autres ou de passer commande sans plus attendre : accélérons le changement ensemble !

Tags de cet article
✌️ Entreprises
PAR ICI LES BONNES NOUVELLES
Pas de pollution de boite mail, juste 5 min de lecture inspirante chaque mois !
HOP LA NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
A LIRE EGALEMENT
Peut-on refuser de me servir dans ma lunch box ?
Lire la suite
Interview 900.care : L'hygiène personnelle éco-responsable
Lire la suite
Équipez et dynamisez votre salle de pause : conseils et recommandations de marques engagées
Lire la suite