Danger : alerte gourdes en plastique !

Lecture  2 min.
👀 Comprendre

Les gourdes en plastique seraient-elles dangereuses ?

C’est un peu comme si on vous disait : « Danger : alerte sur les légumes ! » au lieu de vous dire « il semble y avoir un risque avec le chou fleur », ce qui n’aurait donc rien à voir avec le brocolis ou les carottes, injustement mis dans le même panier.


Pour « le plastique », c’est pareil. Il s’agit d’une appellation générique pour des milliers de matériaux qui ne sont pas du tout identiques. Comme le fer et l’aluminium avec l’inox par exemple : ils ont en commun d’être des métaux et pourtant leurs propriétés sont bien différentes.


Revenons-en au sujet d’un article récent alertant sur le fait qu’on retrouve dans des gourdes en plastique après lavage des résidus de savon et des particules présentes dans l’eau du robinet absorbées par les parois de la gourde.


Les gourdes testées sont une sorte de gourde bien précise : les gourdes les plus cheap du marché, en plastique souple souvent utilisées pour le sport. Les prix sont très bas et les matériaux ne sont pas de bonne qualité.


Elles sont fabriquées dans des matériaux (polyoléfines) qui ont la propriété de se tâcher, « d’absorber » ce avec quoi elles sont en contact. Il est donc logique que cela se vérifie dans une étude. 

Et les Gobi ?

Et bien nous sommes de l’autre côté du spectre qualitatif du « plastique ».


Nous avons décidé de créer une gourde en plastique (hyper intéressant pour le faible impact environnemental de fabrication par rapport à l’inox et que nous pouvons fabriquer 100% en France) uniquement parce que nous avons pu travailler avec un matériau beaucoup plus cher et beaucoup plus qualitatif : le copolyester (de son doux nom commercial Tritan).


Développé pour les usages alimentaires et la puériculture, il a pour caractéristique de ne pas contenir de BPA, ni BPS, de ne pas absorber de particules et d’être inerte, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun transfert du matériau vers l’eau. Pour en être certains, nous avons basé la sélection de nos matériaux sur le principe de précaution en travaillant avec une chercheuse en santé des matériaux puis nous avons fait réaliser nos tests sur matériaux neufs et après vieillissement. Ces tests sont renouvelés régulièrement en laboratoires indépendants et agréés. Ces tests, comme ceux menés par d’autres très belles marques soucieuses de la santé de leurs clients (Nalgene, Le Biberon Français, Béaba…), démontrent tous l’absence de migrations et de perturbateurs endocriniens. Mais évidemment, la peur fait cliquer sur ce sujet comme pour bien d’autres…


Parce qu’une photo vaut mille mots : Voici un autre test scientifique réalisable à la maison : mettez des spaghettis sauce tomate, 2 minutes au micro-ondes, puissance Max. Et comparez !

Test sur du PP
PP
Test sur Tritan / Copolyester
Tritan / Copolyester

P-S : Vous souhaitez laver votre Gobi au lave-vaisselle ? N’hésitez pas, c’est encore le meilleur moyen de garder votre gourde propre pour l’utiliser quotidiennement pendant des années 😉

Vous souhaitez aller plus loin ?

Sur le copolyester, sur le site de son fabricant : Eastman is serious about plastic safety


Tags de cet article
👀 Comprendre
PAR ICI LES BONNES NOUVELLES
Pas de pollution de boite mail, juste 5 min de lecture inspirante chaque mois !
HOP LA NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
A LIRE EGALEMENT
Comment organiser la distribution des Gobi en entreprise ?
Lire la suite
Comment personnaliser ses produits Gobi ?
Lire la suite
Gobi accompagne les étudiants vers un sport durable
Lire la suite